Constitution du nouveau SPADOM

Mardi 7/19/2022 - 02:09 PM
Constitution du nouveau SPADOM
Les acteurs privés ultramarins de l’audiovisuel s’unissent pour défendre leurs activités et leurs intérêts

Le nouveau SPADOM a été constitué le 30 mai 2022 à Paris, réunissant notamment les membres de l’ancien SPADOM et ceux de l’ATOM.

Le Syndicat des Professionnels de l’Audiovisuel des Départements d’Outre-Mer (SPADOM), créé en 1995, représente les acteurs majeurs du secteur audiovisuel de Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et de La Réunion.

Créée en 2011, sous le nom de la Fédération Antilles-Guyane Réunion Des Télévisions Locales Privées (FAGRTLP) devenue Association des Télévisions Privées d’Outre-Mer (ATOM), en 2015, l’ATOM a pour objet la représentation des télévisions locales d’Outre-Mer vis-à-vis d’institutions publiques, d’entités privées, associations, personnes physiques ou morales.

Ces deux entités travaillent depuis 2020 conjointement pour la défense du modèle des médias ultramarins dépendant à 100% pour l’essentiel des revenus médias de leur territoire.

C’est donc naturellement qu’aujourd’hui pour faire face à un environnement règlementaire et concurrentiel en perpétuel évolution, les membres de ces entités ont souhaité pouvoir rassembler l’ensemble des médias des Outre-Mer : télévisuel, radios et digitaux au sein d’une structure commune, le nouveau SPADOM.

Le SPADOM a notamment pour mission de défendre les intérêts et particularités de l’ensemble des médias de l’Outre-Mer, devant répondre à de nombreuses contraintes dans un marché publicitaire de plus en plus concurrentiel.

Le syndicat s’attellera à porter les sujets structurants de ses membres notamment la question du coût du transport du signal et du coût d’un contenu fiable et de qualité qui sont plus élevés dans les Outre-Mer qu’au national ; le risque de déstabilisation de nos modèles que présente la publicité segmentée dans les Outre-Mer ; et la mise en place d’une juste répartition du budget du Système d’Information du Gouvernement (SIG).

 

Le syndicat a ainsi pour objet :

• de regrouper et représenter les professionnels des médias de l’audiovisuel et du digital des départements et territoires d'Outre-Mer de la production de documents audiovisuels à la diffusion, ceci comprenant les radios, les télévisions locales privées, les sites internet d'information et les régies publicitaires audiovisuelles et digitales au sens le plus large du terme, sans que cette énumération soit limitative

• d'étudier, d'organiser, de protéger et de représenter leurs intérêts professionnels locaux, nationaux et internationaux.

 

Le syndicat sera organisé comme suit :

- en qualité de président – M. Mario LECHAT – Président du groupe Cirano

- en qualité de vice-président(e)s représentants des départements d’Outre-Mer :

▪ Guyane – Radio PEYI – M. Wladimir MANGACHOFF – Président de Radio Péyi Guyane

▪ Guadeloupe – RCI – Mme Alexandra ELIZE - Directrice Générale de RCI Group – Antilles

▪ Iles du nord – Radio Transat – M. Oleg BACCOVICH – Président de BACCO & Co

▪ La Réunion – Antenne Réunion – Mme Mayia LE TEXIER – Directrice d’Antenne Réunion

▪ Martinique – ViaATV – M. Xavier MAGIN – Directeur Général de ViàATV

▪ Mayotte – NRJ Mayotte – M. Georges Guillaume LOUAPRE POTTIER – PDG du groupe Le Mémento

▪ Nouvelle-Calédonie – M. Ashley VINDIN – Directeur Général Calédonia TV

▪ Polynésie – TNTV – Mme Mateata MAAMAATUAIAHUTAPU – Directrice Générale TNTV

- en qualité de délégué(e)s général(e)s représentants les médias du Syndicat :

▪ Radio – RCI – Mme Alexandra ELIZE - Directrice Générale de RCI Group – Antilles

▪ TV – Cyrus Media – M. Chahine FAZEL – PDG de Cyrus Media

▪ Digital – Outremers 360° – Mme Marie-Christine PONAMALE – Présidente de Outremers 360°

 

 

"Nos médias privés audiovisuels ultramarins sont de véritables outils au service de leur territoire respectif. C’est une alternative essentielle au service public. La crise sanitaire en a été un exemple criant, durant laquelle nos médias ont conduit avec courage et résilience des missions équivalentes à celles du service public. Ils sont également précieux car ils contribuent structurellement au dynamisme économique, à la valorisation et au rayonnement de nos cultures locales ainsi qu’à la promotion du pluralisme dans les Outre-Mer. C’est ainsi que tout naturellement depuis des années, je me suis investi dans la défense de leur modèle et de leurs intérêts. Les contextes de crises successives de ces dernières années et la compétitivité accrue, souvent non vertueuse sur nos marchés contraints par nature, ont toutefois affaibli nos entreprises. Nous avons ainsi décidé de nous fédérer en créant une version élargie du SPADOM, intégrant les médias privés TV, radio et digitaux. C’est un grand honneur et une grande fierté d’avoir été choisi par mes paires pour continuer de présider le SPADOM et porter nos actions.", indique Mario LECHAT, Président du SPADOM.

 

Mario LECHAT, pharmacien de formation, s’investit dans le monde des médias en créant une radio musicale dès 1991, profitant de l’essor des radios libres à La Réunion. En 1994, à la tête du Syndicat des Professionnels de l’Audiovisuel de La Réunion, il mènera le combat du Front des Ondes Réunionnaises (FOR) et crée le Syndicat des Professionnels de l’Audiovisuel de l’Outre-Mer en 1995, dans sa première version afin de donner les moyens aux opérateurs privés de l’Outre-Mer de se développer. Fondateur de la première régie publicitaire radio de l’Océan Indien, Radio Régie, il est cofondateur du Groupe Cirano et préside la holding du groupe. Mario LECHAT est Président du Syndicat des Professionnels de l’Audiovisuel de La Réunion (SPAR) et Président du Syndicat des Professionnels de l’Audiovisuel de l’Outre-Mer (SPADOM).

Les animateurs

Les coulisses

Les partenaires