Zone Australe - Episode du Lundi 28 Décembre 2015 - Diego Suarez : artisanat et population

Zone Australe - Episode du Lundi 28 Décembre 2015 - Diego Suarez : artisanat et population

Diffusé le Lundi 28 Décembre à 07:10 - La région de Diego Suarez est baignée d’un panel de couleurs magnifiques. D’un bleur azur baignant l’une des plus belles baies au monde, on peut très vite voir un dégradé de bleu intense et froid, ou encore en remontant vers les terres cette couleur rouge territe si particulière à Madagascar.

Cette richesse inspire bien des artistes, et la baie de Diego en compte un certain nombre.

Le coup de pinceau est sûr, appliqué et coloré. À travers ses tableaux le peintre PAPALALA arrive à recréer l’atmosphère de sa région natale du nord de Madagascar. Installé aujourd’hui à Diego Suarez, il s’imprègne des scènes de vie quotidiennes, et des couleurs omniprésentes autour de lui. Le marché local et de toute la région pâtit de l’inondation du marché d’artisanat des hauts plateaux. Bien aguerris et commerçants, les artisans et artistes de régions comme Tananarive ont aujourd’hui le quasi monopole. 

Changement de décor, mais aussi d’ambiance. Georgina, auteur-compositeur du groupe Vavalapasy nous a conviés à une répétition dans son arrière-cour. Un écrin de verdure qui reflète La douceur et la couleur chaude de sa voix. La chanteuse s’inspire de la vie à Diego Suarez. Elle parle de voyage, de bateaux qui passent, mais aussi de ses racines. Car à Diego, c’est ce mélange des peuples qui fait aussi la particularité de la région. Chaque influence est accueillie et magnifiée à travers la voix d’or de Georgina, et continue ainsi à vivre et perdurer. Nous sortons de la ville et nous dirigeons vers la baie, sur le bord de mer. C’est ici, qu’aidé de ses outils depuis plus de 25 ans, qu’Arsène a choisi la sculpture comme terrain d’expression. Depuis son plus jeune âge il sculpte des figurines, et ce ne sera que plus tard, en âge d’apprendre un métier qu’il sera apprenti chez l’homme qui lui a enseigné l’art de manier ces outils. Il sculpte la corne de zébu, qui rendra ensuite cette couleur ambrée ou plus sombre, afin de réaliser des statuettes ou encore des bijoux, des colliers

À Diego Suarez, chaque coin de rue est encore le vestige d’une histoire passée ou à venir. La foule se presse dans les rues de la ville ou chaque coin (images combats coq et moringue) est une scène, ou chaque occasion de se réunir est un spectacle. La ville vit au rythme de ses traditions, mais en inspire également de nouvelles. L’artisanat y est en plein développement, et cette richesse peut aussi servir à attirer des touristes dans la région.

LES AUTRES EPISODES DE Zone Australe
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !