Primaire à gauche : le duo qui va s’affronter pour le second tour

Benoît Hamon affrontera Manuel Valls au second tour de la primaire de la gauche, selon les résultats du scrutin du premier tour qui s’est déroulé dimanche 22 janvier.

L’ancien ministre de l’Education nationale Benoît Hamon est arrivé en tête du premier tour de la primaire de la gauche dimanche soir avec 36% des voix, devant Manuel Valls, 31%. Les autres candidats, Vincent Peillon (6,88%), François de Rugy (3,88%), Sylvia Pinel (1,97%) et Jean-Luc Bennahmias (1,01%) se partagent moins de 15% des voix. La participation totale de ce premier tour se situera entre 1,5 million et 2,5 millions de participant selon la Haute autorité de la primaire à gauche.

Benoît Hamon surpasse le favori Manuel Valls

Le député de Trappes est arrivé en tête du premier tour (36%) devant l’ancien Premier ministre, 54 ans (31%). Dans son discours, Benoît Hamon a appelé "à amplifier la mobilisation" dimanche prochain. "En me plaçant en tête, vous avez adressé un message clair d’espoir et de renouveau, le désir d’écrire une nouvelle page de l’Histoire de la gauche et de la France (...)", a-t-il annoncé. Benoît Hamon a estimé que les électeurs de gauche (...) ont voté par conviction et pas par résignation. Il assure qu’il fera tout son possible pour "être à la hauteur de cet engagement, il s’agit maintenant d’amplifier la mobilisation qui s’est opérée lors de ce premier tour, de lui donner davantage de force", clame-t-il

Manuel Valls reste confiant

De son côté Manuel Valls a estimé qu’il représentait "une victoire possible" pour le second tour et Benoît Hamon une "défaite assurée" à l’élection présidentielle. Il a défendu la "gauche responsable" face aux "promesses irréalisables" de Hamon. "Vous avez le choix désormais, accepter ou refuser la défaite annoncée, accepter une gauche qui s’efface pour longtemps, comme cela est le cas dans un certain nombre de pays qui nous entourent (...) ou bien le refuser", a-t-il lancé juste après l’annonce des résultats.

Benoît Hamon affronte le second tour avec un net avantage sur Manuel Valls, deuxième, grâce au soutien apporté par Arnaud Montebourg. Sylvia Pinel, avant-dernière des suffrages, supportera quant à elle son ancien Premier ministre. Vincent Peillon, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias n’ont pas encore tranché.

LES AUTRES NEWS DE Présidentielle 2017
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !