Déjà 200 numéros pour ‘Enquête Exclusive’

Déjà 200 numéros pour ‘Enquête Exclusive’

A l’occasion de la 200e d’ ‘Enquête exclusive’, nos confrères de chez Technikart sont allés « voir ce qui se cachait sous la mèche de Bernard de La Villardière ».

L’interview commence par : « Bon, ce coming out, alors ? » Avec son humour propre à lui, Bernard de La Villardière répond : « je suis assez conservateur dans l’âme. J’ai commencé par être hétéro, donc je terminerai dans la peau d’un hétéro ».

 

L’homme semble incarner la France éternelle, mais il paraît qu’il n’est pas vraiment aristo. « C’est une vraie particule, mais effectivement, je suis ce qu’on appelle un faux noble », avoue le journaliste … Un peu comme Giscard d’Estaing, donc ? « Oui, mais ma famille a eu sa particule bien avant la sienne. Mes ancêtres s’appelaient Berger et, au XVIIe siècle, ils ont acheté le domaine de La Villardière ».

 

En tout cas, l’animateur journaliste déteste qu’on le compare à Charles Villeneuve : « ça m’agace d’être comparé à lui, même si on a les mêmes fondamentaux que le Droit de savoir », lance-t-il, et d’ajouter : « Quand c’est Yann Barthès qui caricature notre émission, ça va, parce que c’est fait avec humour. Mais quand c’est Télérama ou Libé, ça suinte la mauvaise foi ». L’homme lâche alors : « Ces médias sont mal écrits et d’une profonde inculture : ce sont les derniers dinosaures ».

 

La 200ème émission d’Enquête Exclusive est consacrée à ces français qui se convertissent à l’islam radical. En attendant de le découvrir, retrouvez De La Villardière ce mardi soir à partir de 22h30 dans un autre numéro du programme, avec comme thématique : ‘Bahamas, paradis en eaux troubles’. Sommaire.

 

Avec ses îles désertes et ses résidences ultra-privées, les Bahamas sont le refuge des milliardaires et de la jet-set. Situé à une heure de vol de Miami, cet archipel des Caraïbes est aussi devenu la destination préférée des étudiants américains pour leurs fameux « springbreaks » : ces semaines de fêtes sans limites… La spécialité locale, ce sont « les booze and cruise ». Traduction : les « croisières de la picole ».

 

Sur le pont des bateaux transformés en piste de danse, les cocktails sont servis à volonté. Surprise : de nombreuses familles font le voyage depuis les États-Unis pour s’encanailler avec leurs grands ados. Boire de l’alcool, plonger au milieu des requins : frissons et transgressions sont garantis.

 

Mais derrière les eaux turquoise et le sable blanc, il existe un autre Bahamas. Celui de la drogue et des armes. Près de 20 000 jeunes seraient impliqués dans des gangs. À Nassau, la capitale, les « Borders Boys » sont prêts à tout pour protéger leurs trafics. Carlos Reid, les tient à l’œil. Il y a 15 ans, cet ancien gangster a rendu les armes. Devenu pasteur, il est aujourd’hui le héros d’une émission de télévision sur les gangs où il dénonce la violence, à coup d’images chocs. Un document de Manon Quérouil-Bruneel pour MatchPoint production.
 

LES AUTRES EPISODES DE Enquête Exclusive
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !