Bernard de la Villardière à la rencontre des grands animaux sauvages

Bernard de la Villardière à la rencontre des grands animaux sauvages

Ce mercredi soir à partir de 21h55, retrouvez Bernard de la Villardière qui part à la rencontre des grands animaux sauvages, Crocodiles du Nil, éléphants d’Afrique et tigres du Bengale, l’animateur nous entraîne sur les traces de ces animaux aussi fascinants que redoutables.

 

Dans cette nouvelle émission, Bernard de la Villardière plonge avec les crocodiles, marche avec les éléphants, etc … serait-il le nouveau Nicolas Hulot, demandent nos confrères de TV MAG. A cette remarque, l’homme répond : « Je n’ai ni le talent ni la célébrité de Nicolas Hulot ». Il dit plutôt chercher à s’intéresser aux hommes et à leurs aventures au contact de ces animaux.
 
 
Et pour répondre à la grande question : le développement des villes et de la démographie va-t-il faire disparaître des espèces ? Bernard de la Villardière de dire : « Les gouvernements prétendaient dans les années 80 pouvoir interdire le commerce de l’ivoire, donc freiner le massacre des éléphants ». Résultat, depuis trois ans, le braconnage a repris à grande échelle, raconte-t-il ensuite, et d’ajouter qu’au Gabon, au Mozambique ou au Congo, on tire sur les animaux depuis un hélicoptère ! « Les tigres et les crocodiles sont mis en danger par la démographie humaine ».
 
Les risques du métier
 
Lors du tournage, quelques incidents se sont déroulés. De la Villardière raconte pour toutelatele.com … « C’est au moment du passage avec les éléphants, car il n’était pas du tout prévu ». Le dernier jour avant de rentrer à Paris, lui et son équipe sont partis faire un safari classique avec une personne du coin, qui les a emmenés sur la piste des grands fauves.
 
« On voulait juste faire quelques images d’illustration. Et l’attaque des éléphants n’était pas du tout prévue au programme et il y en a eu trois en tout », affirme-t-il. « On a été très décontenancés, car on sentait que le guide avec nous, un natif d’Afrique âgé de 70 ans, n’avait jamais assisté à ça », poursuit l’homme, et de conclure : « Quand on est rentré en France, il nous a demandé de lui envoyer les images ! C’était une expérience assez unique ».
 

Bernard de la Villardière et les grands animaux sauvages, le sommaire.

LES AUTRES EPISODES DE Enquête Exclusive
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !