Vendredi, tout est toujours et encore permis avec Arthur

Vendredi, tout est toujours et encore permis avec Arthur

Ce vendredi soir à partir de 20h00, retrouvez l’émission de divertissement ‘Vendredi tout est permis avec Arthur’. Une soirée toujours aussi survoltée en perspective.

Arthur vous donne rendez-vous pour un nouveau numéro de Vendredi, tout est permis avec Arthur. Au cours d’une soirée survoltée, il recevra Emmanuel Moire, Sinclair, François-Xavier Demaison, Willy Rovelli, Amelle Chahbi, Sofia Essaïdi et Issa Doumbia. Un casting détonant pour un concentré de bonne humeur et de rire. Ce soir, un seul mot d’ordre : tout est permis !
 
 
Quelques news
 
Dans une interview accordée à RTL, Emmanuel Moire a fait part de sa joie quant à son intégration à la troupe des Enfoirés. « Symboliquement, c’est très fort. Étant gamin, je regardais beaucoup les Enfoirés. D’un coup, je voyais beaucoup d’artistes que j’aimais et qui étaient tous réunis sur la même scène au profit d’une belle association », et d’ajouter : « Aujourd’hui, à mon tour d’en faire partie et d’être là pour tout le monde ».
 
Le saviez-vous ? Diplômé de Sciences-Po à Paris, François-Xavier Demaison, 40 ans, avait entamé à New York une carrière dans la finance internationale avant de revenir à ses premières amours, la comédie, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, rapporte Allocine.
 
Sachant que dans sa jeunesse, il a suivi la classe libre du Cours Florent, l’ancien fiscaliste a fait une rencontre déterminante en la personne de Samuel Le Bihan. Ce dernier était séduit par ses talents d’humoriste, et a accepté de le produire dans son premier one man show ‘Demaison s’envole’. La suite on la connait …
 
Enfin, Willy Rovelli a dérapé sur Twitter. « Demain si j’entends ’non désolé, on n’a plus votre taille’, je viole la vendeuse. #soldes2014 », avait-il écrit sur le réseau social. Ce simple tweet a généré une énorme polémique, et il s’est fait attaquer par plusieurs associations. Face à tels déferlements de critiques, l’humoriste n’a eu le choix que de se justifier ... à sa manière, assez acerbe :
 
« Cessez de faire des amalgames là où il n’y a pas lieu d’être. Si j’ai blessé, j’en suis désolé, mais ne mélangez pas tout, tout le temps" puis "Voilà. Faites-moi passer pour un dangereux criminel, ça vous occupera. Pendant ce temps-là, on oublie les vrais problèmes. C’était donc un tweet ironique sur ma taille et l’hystérie engendrée avec les soldes. Si j’ai blessé, je m’en excuse, ce n’était pas le but ».

LES AUTRES EPISODES DE Vendredi tout est permis
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !