Audrey, candidate réunionnaise : ’’La Réunion est omniprésente dans ma musique et dans ma vie !’’

Audrey Joumas est née en 1984 à Saint Pierre et si elle n’est restée que 4 ans à la Réunion, l’île fait belle et bien partie de son identité. Le jeune chanteuse de Poitiers a séduit le jury de The Voice et a réussi les auditions à l’aveugle. La musique a commencé simplement : à la maison, puis dans les cafés, avant de se faire repérer par un groupe puis par la production de The Voice. Nous avons contacté par téléphone Audrey et sa maman également. Toutes deux semblent très touchées que la nouvelle de la participation d’Audrey fasse le buzz à La Réunion !

Quel lien vous entretenez avec La Réunion ?
Je suis née à Saint Pierre et je suis restée à La Réunion jusque 4 ans. J’ai des souvenirs sensoriels : des odeurs, des couleurs… Mais cette période de ma vie a construit celle que je suis aujourd’hui. Durant mon enfance, je venais tous les 3 ans voir la famille de ma mère : la famille Turpin à La Chaloupe Saint Leu. J’ai aussi des oncles et tantes au Tampon, à Saint Joseph, à saint Pierre.


Vous venez toujours aujourd’hui ?
J’aimerai venir plus souvent ! Dès que j’atterris à La Réunion, il se passe quelque chose de magique ! Je me reconnecte à ma source.

Pour Zella, la maman d’Audrey : « Audrey respire les îles ! Elle est attachante, ne laisse pas le public indifférent et a gardé un côté naïf ! »



La Réunion est présente dans votre vie à Poitiers ?
Oui, La Réunion fait vraiment partie de mon patrimoine familial. Je parle créole avec mon cousin qui habite sur Poitiers également. Avec lui, ça revient tout de suite ! J’aime bien manger épicée et cuisinier créole. Et puis, au niveau de la musique également : quand Danyel Waro est passé à Poitiers, je ne l’ai pas manqué ! Il y a quelque chose de viscéral et ça me touche le cœur.

Quel style de musique vous faites avec le groupe « Audrey et les Faces B »
On fait du rhythm and blues. C’est un style qui a des racines communes avec le maloya.

Le groupe vous soutient pour The Voice ?
Oui, beaucoup ! Certains étaient là au casting.

Comment vous êtes-vous retrouvée dans l’aventure The Voice ?
C’est l’équipe de production qui m’a contactée. La télé ne fait pas du tout partie de mon univers. Tout cela est très loin de moi. Mais j’étais flattée que les casteurs me contactent ! Avant d’entrer sur scène, je me sentais comme un lion en cage. Ce qui est troublant surtout, c’est le silence du public lorsqu’on entre sur scène.

LES AUTRES NEWS DE The Voice
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !