’Pékin Express’ : ce que les candidats ont vécu dans la 3e étape

Cipem6

TV Mag a pu suivre les candidats et les équipes de tournage de Pékin Express. Le média dévoile en exclusivité les coulisses de la 3e étape.

A la recherche d’Ema et Huning

Le point de départ est fixé sur la plage de Bintulu. Les 6 binômes arrivent en file indienne derrière Adrien Andreonetti, l’aventurier qui a participé à ’Wild’, et que les producteurs de Pékin Expressont recruté pour aider les candidats.

La première épreuve consiste à porter des cadeaux à 220 kilomètres de là à un couple qui souffle ses 100 bougies de mariage. Ema et Huning, âgés de 115 et 123 ans, expliquent que le secret de leur longévité réside dans une existence saine partagée entre les travaux dans les champs et une alimentation naturelle. Quant au secret de leur mariage ? La confiance.

Les candidats seront aussi obligés de pagayer 8 kilomètres sur le Rajan. Les binômes vont explorer les eaux brunes du fleuve, une forêt montagneuse, dense et vierge sans aucun signe de vie humaine. Le média note que ce que le public ne peut pas ressentir derrière sa télé, "c’est la chaleur intense, le moustique agressif et la dureté du fond de la pirogue". Plus tard, ils chercheront un coin pour se nettoyer et se reposer.

>> A lire aussi : Mehdi se confie sur sa vie amoureuse

Les membres de l’équipe de tournage : également aventuriers

TV Mag révèle également que pour les aventuriers comme l’équipe de tournage, "la salle de bain se résume en général à une pomme de douche, parfois placée sur la cuvette des wc pour servir de chasse d’eau, un lavabo et un seau. La porte est en option…", et l’option eau courante représente déjà un grand un luxe. Trouver un toit ou dormir est une autre histoire.

Sinon, il faut savoir qu’avec chaque binôme, il y a un cameraman et un journaliste.

LES AUTRES NEWS DE Pékin express
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !