Antenne Réunion

Miss Réunion : l’ex-Miss Ingreed Mercredi déboutée de toutes ses demandes

Ingreed Mercredi avait lancé une procédure aux Prud’hommes contre le comité Miss Réunion demandant la requalification de son contrat de miss en contrat de travail. Le conseil a contesté.

Le Conseil des Prud’hommes a statué lundi 26 mars sur le litige entre l’ancienne reine de beauté Ingreed Mercredi et le comité Miss Réunion. Toutes les demandes d’Ingreed Mercredi ont été rejetées, dont notamment la requalification de son contrat de miss en contrat de travail.

L’ex Miss dénonce une "agression sexuelle"

En avril 2015, Ingreed Mecredi avait affirmé avoir été agressée sexuellement lors du Salon de l’Auto à Paris. Un homme lui aurait agrippé les fesses et l’aurait poussé aux toilettes, comme le rapporte Linfo.re. L’agresseur s’enfuit quand elle crie. Mis au courant, le comité Miss Réunion qui l’accompagnait lui aurait demandé de retourner en représentation comme si de rien n’était. De retour à La Réunion, Ingreed Mercredi s’est confiée dans Le Journal de l’île de La Réunion et a dénoncé plusieurs "comportements dégoûtants".

Ingreed Mercredi suspendue de ses fonctions

L’affaire avait provoqué la suspension de toutes ses activités prévues lors des manifestations du comité Miss France. Pour son avocat, il s’agit d’une rupture de contrat "parce qu’on estimait, qu’une Miss doit se taire, ce qui rejoint la problématique de la femme objet". Pour Aziz Patel, le président du comité Miss France à La Réunion "quand on signe ce contrat en présence des parents, il est précisé qu’être Miss n’est pas un métier, aujourd’hui elle veut considérer que c’est un contrat de travail, mais ce n’est pas possible". La Miss Réunion 2014 a été suspendue mais pas destituée par le comité Miss Réunion. Aziz Patel lui a reproché une faute grave, de déloyauté et des reproches totalement infondés.

LES AUTRES NEWS DE Miss Réunion