Les confidences de Jean-Luc Reichmann sur son combat aux côtés de sa sœur handicapée

Phototele

Le célèbre animateur des 12 coups de midi Jean-Luc Reichmann est revenu sur ses débuts à la télévision. Une période qui correspond au début de son combat auprès de sa sœur handicapée.

Un combat de plus de 20 ans


Jean-Luc Reichmann a déjà parlé de sa sœur, de six ans sa cadette, atteinte de surdité. Invité sur le plateau de ’Salut les terriens !’ samedi, l’animateur des ’12 coups de midi’ a raconté son succès fou. Il en a profité pour évoquer ses combats auprès de sa sœur handicapée. "Je me bats depuis 20 ans, c’est le combat de l’ouverture sur l’autre", a-t-il confié.

Sous-titrer son programme


Tout a commencé en 1995 lorsque Jean-Luc Reichmann présentait l’émission les ’Z’Amours’. Sa petite sœur lui a alors dit qu’il était gentil, mais qu’elle ne comprenait rien à ce qu’il disait. A l’époque, seuls les journaux télévisés étaient sous-titrés par Antiope. Pour permettre à sa sœur de suivre son émission, l’animateur et producteur s’était battu pour que le programme soit sous-titré. Il s’est d’ailleurs réjoui qu’il s’agisse des premières émissions de divertissement et de jeu sous-titrées.

Une sœur toujours à son écoute


Dans ses moments de doute, Jean-Luc Reichmann pouvait toujours compter sur sa sœur cadette. Tous les deux étaient d’ailleurs très proches. L’animateur complexé par son angiome a déclaré que le handicap de sa sœur l’a aidé à relativiser. "Même si on est soi-même dans le désarroi le plus profond, d’autres le sont encore plus", a-t-il lancé. L’animateur de préciser que même si sa sœur était sourde, elle était toujours à son écoute.

LES AUTRES NEWS DE Les 12 coups de midi
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !