Louise

Jean-Michel Tinivelli : "La fiction française prend plus de risques"

Jean-Michel Tinivelli incarne Adrien.

Pourquoi avoir accepté de participer à ce projet ?

Lorsque j’ai entendu parler de ce projet, je l’ai trouvé particulièrement ambitieux. J’étais assez curieux de voir comment le public allait le réceptionner. Je crois que la fiction française revient en force parce qu’elle prend plus de risques. Il ne faut pas avoir peur. Les téléspectateurs sont prêts à accueillir d’autres univers. J’étais aussi content de pouvoir faire un tour dans un autre registre que celui d’Alice Nevers, série qui me prend beaucoup de temps. Louis(e) me permettait de sortir de l’univers policier et d’interpréter un personnage très différent de Marquand. Pour un acteur, varier les rôles est toujours agréable.

Qui est Adrien ?

En couple depuis cinq ans, Adrien est dans une situation familiale plutôt confortable et sympathique. Beau-père de deux enfants avec lesquels il s’entend bien, il est très amoureux de sa compagne et aimerait avoir un enfant avec elle. Mais lorsque le mari d’Agnès arrive sans prévenir, son petit monde s’écroule et il est complètement dépassé par les événements. Pour ne rien arranger, Agnès n’avait pas du tout évoqué la situation avec lui. Elle lui avait menti en lui disant que son mari était parti vivre à l’étranger avec sa maîtresse. Sa surprise n’en est que plus grande. En même temps, si l’ex de ma compagne arrivait après sept ans d’absence, je tomberais de l’armoire moi aussi, d’autant plus s’il revenait dans la peau d’une femme !

Pour tenter de régler la situation, il a un échange plein de testostérone avec Louise !

Oui, car tout son avenir est remis en question. Il est dans une espèce d’urgence par rapport à une situation imprévisible et ne sait pas comment réagir. Finalement, ce sont deux opposés qui se rencontrent. Adrien regarde Louise un peu comme un extraterrestre. Il se demande qui il a face à lui, tout en essayant, maladroitement, de jouer au macho de pacotille. Cette scène était assez drôle à jouer. On était presque dans un western !

Vous endossez le rôle du personnage bourru et un brin macho… Cette position était-elle facile à tenir ?

Il y avait deux axes pour jouer ce personnage : il pouvait être dramatique ou comique. A partir du moment où nous avons privilégié la deuxième hypothèse, Adrien était globalement assez amusant à interpréter. Ce qui m’a plu, c’est d’en faire un personnage drôle malgré lui. Je n’ai pas cherché à pousser le trait, il l’est naturellement par la situation. Il ne comprend pas ce qui lui arrive et le dit avec ses propres mots. Je tenais également à le rendre touchant, à l’image des deux personnages qui l’entourent et du film dans sa globalité.

Aviez-vous des appréhensions ?

Non, ma seule crainte avant de commencer le tournage, c’était que le film tombe dans le pathos. Mais j’étais confiant. Et au final, ce n’est absolument pas le cas : le ton est enlevé, sans passer à côté des vraies difficultés. Je pense même que ce programme peut être regardé en famille car il n’est pas plombant. Au final, beaucoup de sensibilité s’en dégage. Je trouvais aussi intéressant l’ambition de faire de ce personnage transsexuel une héroïne récurrente. A ma connaissance, ça n’a été fait qu’une seule fois avec la série Transparent. Nominée aux Emmy Awards et aux Golden Globes, elle rencontre un beau succès aux Etats-Unis mais raconte une histoire totalement différente puisque le héros annonce à sa famille qu’il veut se transformer.

Quels souvenirs conservez-vous du tournage ?

Avec Alice Nevers, je participe à une série à la mécanique bien rodée. En arrivant sur un nouveau projet, je me demande toujours comment sera l’ambiance avec les autres comédiens et le réalisateur. La mayonnaise doit prendre, un peu comme en cuisine. Il faut se faire confiance, s’ouvrir. Le réalisateur joue un rôle essentiel, c’est un vrai chef de bande. En l’occurrence, je ne connaissais pas Arnauld Mercadier mais il est assez solaire et, grâce à une belle énergie, arrive à emmener tout le monde avec lui. Et j’étais ravi de me retrouver au milieu de deux belles comédiennes !

LES AUTRES NEWS DE Louise
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !