Bernard de La Villardière persiste et signe la polémique sur le voile

Alors qu’il était l’invité des "Terriens du dimanche", le présentateur d’’Enquête exclusive’ a maintenu ses propos quant au port du voile. Une vaste polémique avait pourtant eu lieu sur le sujet sur le plateau de ’Touche pas à mon poste’.

Le 26 février 2017, les chroniqueurs de "Touche pas à mon poste" dont Gilles Verdez et Rokhaya Diallo s’étaient écharpés avec Bernard de La Villardière. Au cours de ce moment télé, le débat était pleinement lancé sur le port du voile. Les chroniqueurs ont accusé le présentateur d’"Enquête exclusive" de stigmatiser les musulmans dans son émission. Ce week-end, alors qu’il était l’invité de Thomas Ardisson dans "Les Terriens du dimanche", Bernard de La Villardière est revenu sur la polémique.

À LIRE AUSSI : Enquête exclusive : tout ce que vous ne savez pas sur Bernard de La Villardière

Si certains avaient pensé que le présentateur pourrait regretter ses paroles, il n’en est rien. "Je ne suis pas en train de dire qu’il faudrait interdire le voile, je dis juste que moi je suis plutôt du côté des femmes qui en Iran, en Algérie, en Tunisie, se sont battues et se battent encore pour éviter d’avoir l’obligation de porter le voile", a expliqué Bernard de La Villardière. D’après lui, le hijab n’est pas un voile quelconque. "Ça s’appelle un hijab, ça cache à la fois le cou, les oreilles et les cheveux. Et moi je crois que c’est le premier pas vers l’emprisonnement", a-t-il estimé.
Et pour conclusion à ce débat, Bernard de la Villardière rappelle que plusieurs internautes avaient été d’accord avec ses propos.

Source : Non Stop People

LES AUTRES NEWS DE Enquête Exclusive
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !