Capital - Mercredi 25 septembre 2019 - Quand les prix sont fous, y a-t-il un loup ?

Capital - Mercredi 25 septembre 2019 - Quand les prix sont fous, y a-t-il un loup ?

Diffusé le Mercredi 25 septembre à 22:00 - AliExpress, Wish, Joom : que cachent les prix les plus bas du net ?

Des écouteurs Bluetooth à deux euros, des chaussettes à un euro, un drone à vingt-et-un euros et même une parure de lingerie…gratuite : en un simple clic, ces produits, proposés sur Internet à prix fracassés, arrivent directement des usines chinoises jusqu’à votre porte sans intermédiaire. 

Derrière ces bonnes affaires se cachent de nouveaux acteurs du e-commerce comme Wish, Joom, AliExpress qui sont en train de bouleverser la donne du commerce mondial.
Avec plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde, ces nouveaux mastodontes font pour la première fois de l’ombre à Amazon. Comme Wish, l’américain, dont le PDG nous a accordé une interview exclusive. En France, cette plateforme compte désormais 10,7 millions de visiteurs par mois et elle s’est même payé le luxe d’engager les stars de football Neymar, Pogba et Buffon pour sa dernière campagne de pub.

Quelle est la stratégie de ces nouveaux acteurs du e-commerce qui grignotent des parts de marché au géant Amazon ? Avec des services après-vente inégaux et des délais de livraison sans garantie, comment le consommateur peut-il s’y retrouver ? Arnaques ou bons plans, les équipes de Capital ont enquêté sur ces supers casseurs de prix.

Chics et neufs à prix cassés : les dessous des rois du déstockage

Des soldes toute l’année, des produits de marque à prix cassés… pour le consommateur, c’est un peu Noël tous les jours dans les magasins de déstockage. Noz, le n°1 du déstockage en Europe, avec ses 308 magasins et ses 500 millions de chiffre d’affaires, a exceptionnellement ouvert ses portes aux équipes de Capital. Comme dans une caverne d’Ali Baba, on y trouve de tout : vêtements, bazar pour la maison et alimentation, surgelés inclus. Mais inutile de venir avec une liste de courses, les produits changent d’un jour à l’autre, il faut juste trouver les bons plans.

Car les prix pratiqués sont ahurissants (140 euros une trottinette de marque, près de quatre fois moins chère que le prix d’origine) et les meilleures affaires s’envolent en quelques heures… voire quelques minutes.
Quel est donc le secret de Noz ? Où et comment cette enseigne se procure-t-elle sa marchandise à des prix défiant toute concurrence ? Du quartier général du groupe en Mayenne jusqu’à leurs fournisseurs aux quatre coins de l’Europe, Capital a suivi les bataillons de commerciaux qui guettent les faillites d’usines avec des techniques de négociation hors du commun.

Services à domicile : offrez-vous du personnel à petit prix !

Une armoire à monter, un plafond à repeindre ou même une montagne de linge à repasser ?
Offrez-vous une vie de pacha en le faisant faire à votre place … pour quelques euros seulement ! Allovoisin, Youpijob, Needhelp ou encore Cowash, ces plateformes en ligne permettent de faire appel à des particuliers qui savent faire ou qui ont du temps, le tout près de chez soi. Principal avantage : le prix.

Grâce à ces sites, réaliser vos petits travaux domestiques coûte en moyenne trois à quatre fois moins cher qu’avec un artisan ou une entreprise spécialisée. Résultat, la demande explose ! En trois ans, elle a été multipliée par sept. Si une dizaine de sites internet dominent le marché, il existe près de 150 plateformes de jobbing en France ! Mais en faisant appel à elles, le client estil toujours gagnant ? Comment les compétences des jobbeurs en bricolage ou jardinage sontelles vérifiées, notées ?

Considérés comme une activité de complément, ces petits jobs deviennent parfois des activités à temps complet pour les jobbeurs et bousculent le marché du travail. Mis en concurrence, ils sont poussés à travailler pour un tarif toujours plus compétitif pour décrocher une « mission ».

Quitte, pour certains, à franchir la ligne rouge et à exploiter les failles du système. Une telle concurrence fait également souffrir les commerces de quartier, incapables d’aligner leurs tarifs. Alors, ces plateformes de jobbing et leurs tarifs alléchants, représentent-elles une concurrence déloyale pour les commerces dits « traditionnels » ? Quelles sont leurs marges ? Capital a enquêté sur les dessous de ces prix de service à domicile si compétitifs.

LES AUTRES EPISODES DE Capital
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !