Capital

Capital - Mercredi 20 juin 2018 - Sncf, la poste : ouverture à la concurrence, tous gagnants ?

Capital - Mercredi 20 juin 2018 - Sncf, la poste : ouverture à la concurrence, tous gagnants ?

Diffusé le Mercredi 20 juin à 22:15 - Réforme SNCF : moins cher et plus efficace est-ce possible ?


Depuis des mois, la SNCF truste l’actualité avec ses grèves à répétition. La cause de cette pagaille : l’ouverture à la concurrence voulue par le gouvernement. Amorcée dès 2019, la concurrence permettrait-elle aux trains d’être plus ponctuels, plus nombreux et peut-être moins chers ? Mais avec cette réforme, les syndicats craignent la dégradation de ce service public.


Qui croire ? Nous sommes allés observer, en Italie, en Allemagne et en Grande-Bretagne, l’impact de l’ouverture du ferroviaire au privé. Pouvons-nous réellement espérer payer le train moins cher ? Nos voisins européens bénéficient-ils d’un meilleur service ? La réforme du statut des cheminots, approuvée par 72% des Français, rendrait-elle la SNCF plus efficace ?


Cars Macron, covoiturage : les grands gagnants de la grève de la SNCF ?


Paris-Marseille pour 20 euros, Lyon-Lille pour 25 euros… Avec leurs tarifs imbattables, les « cars Macron » attirent de nombreux voyageurs depuis leur lancement en 2015. L’an passé, les compagnies Flixbus, Ouibus (SNCF) et Isilines-Eurolines ont transporté plus de sept millions de passagers, soit une hausse de fréquentation de 15% en un an. Et si la grève SNCF cause bien des maux de tête à des millions d’usagers et devrait faire perdre plus de 300 millions d’euros à l’entreprise publique, elle fait le bonheur de ces compagnies d’autocars.


Flixbus fait ainsi circuler 50 bus de plus les jours de grève que les jours normaux, et sa fréquentation est en hausse de 130% ! Comment les cars Macron s’y prennent-ils pour attirer dans leurs filets les déçus de la SNCF ? Quelles méthodes, parfois surprenantes, ces compagnies utilisent-elles pour se faire concurrence ? Autres grands gagnants en cette période agitée, les entreprises de covoiturage. Le leader Blablacar a lancé l’an passé BlaBlaLines, service de courtes distances tourné vers les trajets domicile-travail.


De nombreuses start-ups comme Klaxit évoluent aujourd’hui sur ce même créneau. Alors comment ces opérateurs cherchent-ils à appâter un maximum de clients et à s’imposer comme « la » solution alternative aux grèves ? Que l’on soit conducteur ou passager co-voituré, comment profiter de ces nouvelles applications ? Qu’en est-il de la fiabilité de ce type de services ?


La Poste : comment votre facteur est-il devenu multi-casquettes ?


Depuis 2011, La Poste n’a plus le monopole du courrier et a vu son marché s’ouvrir à la concurrence comme cela devrait être le cas pour la SNCF en 2019. Un moment clé qui a poussé cet établissement public connu de tous les Français à se réformer. Car dans le même temps, La Poste a vu son chiffre d’affaires amputé de 500 millions d’euros chaque année.


En cause : la généralisation des e-mails qui a fait chuter le volume de courrier à traiter ! Et avec l’explosion du e-commerce, la « vieille dame du courrier » doit aussi se moderniser à vitesse grand V pour faire face à des concurrents privés aux moyens colossaux. Alors, pour combler cet énorme manque à gagner, la Poste, deuxième employeur public de France, avec ses 10 000 bureaux répartis sur tout le territoire et ses 70 000 facteurs, imagine de nouvelles sources de revenus, parfois très surprenantes.


Aujourd’hui les facteurs doivent se montrer de plus en plus polyvalents et multiplient les services à la personne. Relever un compteur, remplir une déclaration d’impôts, veiller sur une personne âgée, ces missions font désormais partie intégrante du quotidien du facteur.

LES AUTRES EPISODES DE Capital
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !