20h de TF1

Jacques Legros se "moque éperdument d’être le number one"

Joker de Jean-Pierre Pernault à la présentation du JT depuis deux décennies, Jacques Legros assure qu’il n’est pas du tout frustré et qu’il se moque totalement de ne pas être le dit N°1.

Joker qui assume

Dans une interview accordée au Parisien, Jacques Legros explique qu’il prend beaucoup plus de plaisir qu’avant en étant un ’Joker’. Selon lui, la sérénité augmente avec le temps et qu’à ses débuts, il avait peur et "j’étais mauvais".

Le principal intéressé précise que contrairement à une idée reçue, il y a beaucoup d’actualités pendant l’été en France. "Il y a donc autant de pression que pour tout autre JT, malgré les sujets aux tonalités vacances qui ponctuent le journal", continue l’homme.

Quant à sa relation avec Jean-Pierre Pernault, Jacques Legros affirme qu’ils se croisent se croisent très souvent et se parlent du journal, et de tonnes d’autres sujets. Mais, étonnamment, ils ne se fréquentent pas en dehors du cadre professionnel.

Number one ? Sans façon …

Le journaliste tient dans la même interview a expliqué qu’il ne veut en aucun cas ’voler’ le poste de Pernault. "Tout le monde sait que je ne veux pas sa place. Et puis, c’est trop tard. On fait un bon tandem, ça se passe bien. Le deal s’est imposé lui-même", affirme-t-il en assurant : "je me moque éperdument d’être le number one".

Jacques Legros assure qu’il préfère le remplacer de temps en temps et faire d’autres choses parallèlement. "Je ne suis vraiment pas capable de faire une seule chose de ma vie. J’ai besoin d’avoir douze projets à la fois", dit-il avant de lâcher : "je ne suis frustré de rien".

LES AUTRES NEWS DE 20h de TF1
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !