Tour Cycliste Antenne Réunion

Vengeance au Tour Cycliste : le père en colère de nouveau face à la justice

Renvoyé à deux reprises, le procès de Bernard Boyer doit avoir lieu ce mardi. Poursuivi pour violences avec arme, il encourt une peine de 3 ans de prison et 75 000 euros d’amende. Il regrette d’avoir renversé des barrières à l’arrivée du Tour cycliste l’an dernier provoquant la chute de plusieurs coureurs.

Bernard Boyer jugé aujourd’hui


Poursuivi pour avoir jeté des barrières sur la route des coureurs, au Port - lors de la première étape du Tour cycliste Antenne Réunion en 2016 -, Bernard Boyer va maintenant devoir faire face à la justice.


Ces images ont choqué le monde du cyclisme le 4 septembre 2016 durant le Tour Cycliste Antenne Réunion.


Bernard Boyer, le père d’un des participants s’est énervé et il a déplacé une rangée de barrières en les mettant en travers de la route, alors même que les coureurs s’apprêtaient à passer la ligne d’arrivée. Plusieurs cyclistes ont chuté.


À l’origine de sa colère : le refus de l’organisation d’arrêter la course après la chute de son fils.


Renvoyé le 15 mars dernier, le procès de Bernard Boyer a ensuite été de nouveau repoussé au 15 juin 2017. Son avocat - Me Georges-André Hoarau - était retenu pour plaider aux assises dans l’affaire du groupe de prières Marie Porte du ciel.


Bernard Boyer est donc de nouveau appelé à comparaître ce mardi 19 septembre devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis.

LES AUTRES NEWS DE Tour Cycliste Antenne Réunion
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !