Tour Cycliste Antenne Réunion

Une journée avec les bénévoles du Tour Cycliste Antenne Réunion

Le Tour Cycliste de La Réunion a débuté ce weekend. Dès la première étape de 105 kilomètres qui partait de Saint-Denis et arrivait à Sainte-Suzanne, de nombreux bénévoles se sont mis en place pour venir en aide aux coureurs. Leurs missions : apporter de l’eau, guider sur le parcours, assurer la sécurité des cyclistes.


Depuis le lancement du Tour Cycliste de La Réunion, de nombreuses personnes se sont portées volontaires en tant que bénévoles pour aider à ce que la course se passe dans les meilleures conditions.

Ravitailler, guider et assurer la sécurité des cyclistes


Que ce soit pour leur donner de l’eau, pour les guider sur le parcours ou encore pour assurer leur sécurité, ils sont nombreux à avoir répondu présents comme ce bénévole : "Je suis signaleur, je suis ici pour donner un coup de main comme bénévole pour le Tour Cycliste. C’est la troisième année que je fais ça. Je ne pratique pas le vélo mais je suis passionné."


Pour cette compétition, plusieurs points précis ont été établis tout au long du parcours pour permettre aux bénévoles de fournir les coureurs en eau ou pour les guider durant la course.


Sarah, par exemple, s’occupe du ravitaillement en eau au bord de la quatre voies. "Je m’occupe du ravitaillement parce que mon chéri est dans la course. Je ravitaille les coureurs du VCO pour qu’ils aient de l’eau. Ça va très vite donc il faut vraiment gérer. Il y a des endroits très précis où je peux leur donner de l’eau, par exemple là c’est la station. Je vais suivre toute la course jusqu’à l’arrivée à Sainte-Suzanne."


De son côté un autre bénévole indique la bonne direction de la course aux cyclistes et aux voitures qui les suivent. "Je change d’un point A à un point B. Avant j’étais sur le Port et j’ai dû déposer mon équipe un peu partout sur le parcours et revenir vite ici. Aujourd’hui je stoppe deux croisements et demain on verra. C’est surtout pour la sécurité des cyclistes."

Solidaire malgré son abandon


Tous les bénévoles ne sont pas forcément des personnes qui ne pratiquent pas le cyclisme. Maxime Robert fait partie du Vélo Club de Saint-Denis (VCSD) et a dû abandonner la compétition après avoir crevé. "J’ai percé et impossible à rentrer, c’est la déception. Une course qu’on prépare toute l’année et une petite crevaison et c’est fini. Malheureusement, j’ai dû abandonner, maintenant j’aide des copains au point de ravitaillement."


En plus de signaler le parcours et de ravitailler les compétiteurs, les bénévoles s’occupent également d’assurer la sécurité des coureurs. Sully Sidat est responsable des motards qui assurent la sécurité sur le Tour Cycliste.


Il explique : "On doit être une dizaine de motards, on va tourner entre 10 et 12 motards sur la semaine par étape. Pour la sélection des motards il y a eu 3 sessions de formation, en tout on a formé 60 motards. Sur les 10 ou 12 motards par jour il n’y en a que 3 ou 4 qu’on a formé les autres on les voient plus. Il y a aussi les motards de la gendarmerie, donc c’est une grosse mise en place."


Le bénévole fini par ajouter : "Moi je me suis investi là dedans depuis la mort de mon fils, Stéphane Sidat, qui était un très grand coureur. Depuis ça j’ai arrêté le vélo parce que j’en faisais pas mal et je me suis lancé dans la sécurité des coureurs. Je pense que c’est essentiel surtout à La Réunion."

LES AUTRES NEWS DE Tour Cycliste Antenne Réunion
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !