L’Amour est dans le pré

’L’Amour est dans le pré’ (Belgique) : un meurtrier au casting

Ce fût le choc pour un Bruxellois de 39 ans de découvrir que celui qui a tué son père cherchait l’amour dans le pré …

Un meurtrier dans le pré

Indigné, François Guissart a expliqué au média belge La Dernière Heure : "il a tué papa à la chevrotine en 2002 et il était là, à la télé, à chercher l’âme sœur". L’homme en question, un prétendant célibataire, avait été reconnu coupable de l’assassinat d’André Guissart, 54 ans à l’époque, et a été condamné à 5 ans d’emprisonnement. Une peine qu’il a déjà purgée.

Comme le précise France Soir, le fils de M. Guissart a voulu témoigner dans la presse le lundi 31 décembre après avoir été choqué par la présence du meurtrier de son père dans l’Amour est dans le pré, version belge.

Des souvenirs refoulés

"Tous les souvenirs que je refoulais sont revenus, comme sa réponse quand les juges lui demandaient pourquoi il avait rechargé son arme et tiré une deuxième fois et qu’il a dit : ’Pour casser les morceaux’", se plaint-il. "Ce type avait tué mon père et il était là à chercher l’amour à la télé, pas gêné de se montrer devant des centaines de milliers de gens", martèle François Guissart.

Il déplore aussi le fait que la justice a présenté son père comme étant "un sale type, harceleur et vénal ayant bien mérité somme toute de se faire buter", alors qu’il était tout le contraire, et que "c’était le meilleur papa".

>> A lire aussi : Karine Le Marchand et une flopée de personnalités se mobilisent contre l’homophobie

LES AUTRES NEWS DE L’Amour est dans le pré
 
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !