50’Inside

Les tristes révélations de Christophe Beaugrand victime de harcèlement scolaire

Souvent victime d’homophobie, Christophe Beaugrand, l’animateur de TF1 était également harcelé à l’époque où il était encore sur les bancs de l’école. Il revient sur ces mauvais souvenirs.

L’éveil des mauvais souvenirs


La fiction "Le jour où j’ai brûlé mon cœur" est inspirée de l’histoire vraie de Jonathan Destin. A l’âge de 16 ans, ce dernier a voulu mettre fin à ses jours à cause des harcèlements sexuels dont il a été victime à l’école. Il a même essayé de s’immoler par le feu. Ce téléfilm a réveillé de mauvais souvenirs à Christophe Beaugrand, l’invité récurent de ’50 mn Inside’.

Un bouc émissaire


Sur Instagram, Christophe Beaugrand a alors partagé une photo de Jonathan Destin et de Michaël Youn. Ce dernier joue le rôle d’un surveillant dans la fiction. "J’ai eu le malheur d’être le ’bouc émissaire’ de certains quand j’étais au collège", a écrit l’ancien animateur de Secret Story en légende. "Cela crée des blessures qui ne se referment jamais et qui abîment l’estime de soi et la confiance en soi", a-t-il poursuivi sur le récit de Pure people. Il a ensuite salué la diffusion du téléfilm comme un travail d’utilité publique.


Coup de gueule


Christophe Beaugrand est resté sur ses gardes en évitant de fournir des détails sur ce qu’il a réellement vécu durant sa jeunesse. Aujourd’hui, l’animateur de 41 ans subit encore des attaques au quotidien notamment en recevant des messages homophobes. Le compagnon de Ghislain a haussé le ton en octobre dernier sur les ondes de France Bleu. "Aujourd’hui, on fait partie de la société, il va falloir que ceux qui n’ont pas envie qu’on en fasse partie s’y fassent parce que nous, on ne va pas baisser la garde", avait-il lâché. Il a ensuite martelé qu’ils n’avaient ni à être discrets ni à se cacher, car c’est aux gens qui professent la haine de le faire.

LES AUTRES NEWS DE 50’Inside
 

Jeu des séries

Tablette

Gagnez une tablette Samsung chaque semaine !